Qui suis-je ?

Hypersensible de nature, j’ai toujours cherché à soigner à travers le corps, que ce soit en tant que psychomotricienne ou praticienne de Shiatsu.


Mon expérience pendant une dizaine d’années en tant que psychomotricienne, auprès des personnes âgées, m’a donné une vision globale de l’homme, en reconnectant le corps et l’esprit. Ces années passées auprès de ce public m'ont également permis d'affiner mon toucher.

1/2

Quelle est ma formation?

Diplômée de l'IFP (Institut de Formation des Psychomotricien), j'ai souhaité développer mes compétences avec l'apprentissage du Shiatsu et du Yoga.

Après une formation de 4 ans à l’École Shiatsu Nord, j’ai obtenu le diplôme de Spécialiste en Shiatsu, certifié par le SPS (Syndicat Professionnel de Shiatsu).

En parallèle de mes séances, je continue aujourd’hui en tant qu’assistante formatrice dans cette école. La formation, selon moi, est un processus continue que je souhaite poursuivre tout au long de mon activité. J’enrichis, jour après jour, ma pratique en participant à divers stages de Shiatsu, de Seiki et de Yoga (voir "Ma pratique").

 

Comment je suis arrivée au Shiatsu?

 

C'est au début de ma formation de psychomotricienne que j'ai entendu parler pour la première fois du symbolisme du corps humain et du Shiatsu avec l'ouvrage de Michel Odoul intitulé " Dis-moi où tu as mal, je te dirai pourquoi ". Quelques années plus tard,  alors que je travaillais en tant que psychomotricienne en EHPAD, un événement s'est produit lors d'un massage intuitif.

Ce jour là, je laisse mes mains effectuer le massage fait de pétrissages, lissages, pressions... J'ai petit à petit la sensation d'une mise en « pilotage automatique », mes mains se déplacent de façon spontanée là où elles semblent devoir aller. Ce qui m'interpelle le plus, sont mes pouces. Ils viennent effectuer des pressions plus ou moins profondes, à certains endroits, comme s'ils connaissaient précisément la zone et la profondeur où ils devaient aller.

Ce fut pour moi un moment de grâce dans le sens où je me laissais complètement aller.

Les effets de ces séances auprès des personnes âgées , furent alors bien plus longs et efficaces qu'auparavant.

 

Quelle est ma pratique ?


Ma pratique s'inspire de mes différents stages et formations en Shiatsu et en Seiki. Le Seiki Soho est une pratique douce, dérivée du Shiatsu, développée par Kishi Sensei. Ce maître Japonais souhaitait épurer le Shiatsu pour ne conserver que l'écoute subtile du corps à travers nos ressentis et notre intuition. 

J'ai eu la chance de participer à plusieurs stages de Seiki : un stage à Paris avec Kyoko Kishi (la femme de Kishi Sensei) et d'autres stages avec Frans Copers à Mons-en Baroeul et avec Pia Staniek à Lille, tous les deux sont disciples directs de Kishi Sensei.

J'ai également suivi un stage sur les maladies de civilisation (cancer, burn out, asthme, fatigue, stress...) animé par Bernard Bouheret, directeur de l’École de Shiatsu Thérapeutique de Paris et fondateur du Sei Shiatsu Dô.

 

De plus je participe une fois par mois à des ateliers proposés par l’École Shiatsu Nord pour les praticiens de Shiatsu.

 

1/3

©2020 par Muriel Leurent.